Santé

Le sport, c’est l’école de la vie !

Cette phrase provient d’un mes entraîneurs de basket-ball. Celui qui m’a en quelques sortes tout appris. Celui qui m’a amené là où j’en suis aujourd’hui.

Du temps où j’étais un de ses joueurs, je me répétais sans cesse que ce type n’était pas normal, qu’il était fou. Moi, si je faisais du sport, c’était justement pour faire du sport et pas pour apprendre des principes sur la vie.

Sa façon de coacher me réconfortait dans mon idée. Il avait une approche très militaire, très stricte, ce qui ne fonctionnait pas forcément avec des jeunes de ce niveau. Il était à l’opposé de tout ce que j’avais connu jusque là.

sport ecole de vie

Je jouais dans un club dit familial, avec des adolescents qui venaient là pour passer le temps, sans prétention particulière. Lui, n’avait pas la même vision. C’était un gagnant. Il n’hésitait pas à les casser en leur disant qu’il n’arriverait à rien. Il en a dégoutté plus d’un.

Au début de la saison, on était 14. Beaucoup trop pour une équipe de basket. Lui, ne s’en faisait pas, il parlait de «sélection naturelle». Les plus faibles partiraient les premiers.

Il avait raison. La saison s’est terminée avec un groupe de 7 joueurs. Moi, plutôt grande gueule sur un terrain, j’ai du apprendre à la fermer. A écouter. Et je me suis accroché.

Le sport est une école de vie

Avant de le rencontrer, j’avais déjà un mental de gagnant, de guerrier. Je me battais jusqu’au bout. J’avais de l’énergie à revendre. Peut-être trop même. Ca débordait souvent. Il m’a appris à la canaliser. A m’en servir comme une arme.

Des clashs, il y en a eu plusieurs. Je ne suis pas du genre à me laisser faire. Certaines de ses remarques ont fait déborder le vase déjà bien rempli.

Il n’y a jamais eu de rancune. Toutes ces oppositions étaient constructives. Il m’avait compris. Il savait comment me faire réagir.

Cette période n’a fait que renforcer mon mental déjà bien endurci. Je suis loin d’être le joueur le plus technique, le plus talentueux. Pourtant, j’ai fini par toujours me rendre indispensable dans chaque équipe par lequel je suis passé.

Cette année là aussi. Un an plus tard, il m’emmenait avec lui. Trois divisions au-dessus.

A l’école, j’étais un habitué des notes rouges. Un an plus tard, je n’en avais plus aucune.

Il n’était donc pas si fou que ça. Il avait tout simplement raison. Mes changements se sont répercutés sur mes notes d’école et ma vie.

Avec le recul, je me rends maintenant compte que tout ce que je suis aujourd’hui a été forgé par mon éducation sportive.

  • Le contrôle de ses émotions
  • Le mental de gagnant
  • L’envie de se battre pour réussir
  • Le respect de l’autre
  • L’envie d’entreprendre
  • Le travail d’équipe
  • L’envie de partager, d’enseigner

Tout ce qui est bon pour le développement personnel en d’autres mots !

Alors maintenant, qu’attendez-vous pour faire du sport ?

Et n’oubliez pas : “Le sport, c’est l’école de la vie.”

Leave a Comment